An Artist Repatriates the Body of Julia Pastrana, an Indigenous Mexican Woman Exhibited as a “Freak” — Hyperallergic


A new book chronicles how artist Laura Anderson Barbata led the repatriation and burial of Julia Pastrana, a 19th-century indigenous Mexican woman exhibited in life and death for her excessive hair.

via An Artist Repatriates the Body of Julia Pastrana, an Indigenous Mexican Woman Exhibited as a “Freak” — Hyperallergic

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.